Quand Sarkozy voulait

 » The million you never made », ANI DIFRANCO:

Image de prévisualisation YouTube

« i may not be able
to change the whole fucking world
but i can be the million
that you never made
yeah i can be the million
you never made « 

Quand Sarkozy voulait assouplir la loi Littoral
Quand Nicolas Sarkozy voulait créer des subprimes

Nicolas Sarkozy veut mener la « guerre-éclair » à la France

Vive l’urbanisme libre !
vendredi 1er mai 2009 , par Juris Prudentes

Urbanisme trop lourd et contraignant

M. Nicolas Sarkozy plaide pour une déréglementation du droit de l’urbanisme qu’il juge trop lourd et contraignant.

« Il faut libérer l’offre, déréglementer, augmenter les COS (coefficient d’occupation des sols), rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre aux propriétaires d’agrandir leur maison individuelle, rendre constructible les zones inondables, utiliser les interstices, changer les procédures, changer la façon d’appliquer le droit… » : le chef de l’État lance un vaste mouvement de dérèglementation de l’urbanisme en France lors de son intervention sur le Grand Paris.

M. le président de la République s’est fixé comme objectif de doubler la construction de logements en Ile-de-France pour la porter à 70.000 logements par an, estimant à 1,5 million le nombre de logements nécessaires à l’horizon 2030.

« L’obstacle n’est pas la rareté du foncier mais la façon dont on le gère », a-t-il affirmé avant de chiffrer à 200 kilomètres carrés l’offre foncière, »soit deux fois la superficie de Paris intra-muros ».

« Il faut sortir du respect passif d’une réglementation de plus en plus pesante, changer la philosophie du droit de l’urbanisme », démarche qui impliquera le parlement. « Nul n’est censé ignorer la loi. En matière d’urbanisme, il y a du chemin à faire », a conclu le chef de l’État après avoir ironisé sur le code qui fait « 8 volumes de 1000 pages ».

Enfin, il a plaidé pour la fin des zonages, assurant : « Le vieux fonctionnalisme a vécu ».

Je me garderai de tout commentaire mais j’applaudis l’annonce. Un seul bémol, j’ai applaudi l’initiative du chef de l’État quand il a commandé un rapport sur une grande profession du droit jusqu’à ce qu’il lui soit remis un torchon, sans rapport avec la commande, résultat des pressions des notaires sur la commission auteur du rapport.

On peut craindre le même lobbying mais cette fois des élus à l’occasion des travaux pour une réforme de l’urbanisme, de nombreux élus tenant autant à leurs COS et à leurs zones qu’à la … (suit une grossièreté impubliable).

P. Redoutey, avocat


Quand Nicolas Sarkozy voulait créer des subprimes

24 septembre 2008

Rappel : Nicolas Sarkozy estimait en 2007 que les français n’étaient pas suffisamment endettés et proposait de « développer le crédit hypothécaire » en direction des « revenus modestes ».

« Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C’est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages et que l’Étal intervienne pour garantir l’accès au crédit des personnes malades.

Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement.

Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué. Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants. »

« Nicolas Sarkozy

Source(s)

- Interview Revue Banque (avril 2007)
- Interview à la revue Cotémômes
- Interview dans la revue La Vie Immobilière (octobre 2006)



Laisser un commentaire

La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Cavru et son patrimoine bât... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | un homme
| Mes histoires
| La trampa (entrée)